F Alliance sophronique dans un groupe ~ Sophrologie Acouphènes Energie-thérapie massage Bien-être Magnétisme Nantes
HARMONIE  ÉQUILIBRE ∙ BIEN-ÊTRE  VITALITÉ
RETROUVER VOTRE BIEN-ÊTRE, CHANGER VOTRE VIE, DÉBLOQUER VOTRE SITUATION MAINTENANT.

Alliance sophronique dans un groupe

Ce qui caractérise un groupe de sophrologie, quelqu'en soit la thématique c'est le désir pour chacun de ses membres d'aller vers un mieux. C'est également le respect de la diversité et le respect du rythme de chacun. 
En effet à chaque séance les vivances des membres, pour une même activation, sont bien souvent très différentes, passant par toute une palette de ressentis corporels, de sentiments et d'émotions extrêmement variés.
C'est le témoignage de la richesse et de l'unicité de chacun.
Ce qui pourrait se résumer ainsi : Chacun son chemin dans un chemin commun !
Cette relation particulière d’accompagnement en groupe propre à la sophrologie s'appelle l'alliance sophronique. 
Elle nécessite que le sophrologue renonce à toute relation de pouvoir et soit particulièrement attentif à ses propres projections. C’est une rencontre phénoménologique existentielle d’être à être. 

Les caractéristiques de l’Alliance sophronique reposent sur des critères observables et sur un cadre particulier d'accompagnement. 

Il convient de distinguer le cadre du groupe et le cadre de l'alliance sophronique elle-même :
  • Le cadre du groupe (horaires, lieu, modalités, relations) doit être clairement défini en concertation avec le groupe avant son démarrage, ce cadre n'est toutefois pas rigide il peut être modifié par le sophrologue et les sophronisants, permettant ainsi une dynamique du vivant.
  • De même le cadre de l'alliance sophronique doit-être clairement posé par le sophrologue dès la première séance. Ce cadre repose sur différents critères:
Certains critères concernent le sophrologue lui-même et d'autres critères concernent les membres du groupe.

Les règles de l'alliance sophronique concernant le sophrologue :


  • l'Intentionalité du sophrologue : Renoncer au pouvoir et au savoir sur l’autre. Relation phénoménologique de sujet à sujet.C’est le sophronisant qui sait pour lui-même.
  • La réalité objective du sophrologue : être conscient de soi à tout moment dans la relation pour être attentif à ne pas projeter sur l’autre, il porte notamment attention à ses irritations ou à ses emballements.Cela nécessite un entraînement personnel et un travail sur soi (supervision, travail thérapeutique).Le sophrologue conscient de ses propres projections renonce à exercer du pouvoir. Il est pratiquant de la sophrologie.
  • L'acceptation inconditionnelle des membres du groupe dans leurs différence par le sophrologue. Cette notion d'acceptation inconditionnelle renvoie à l'analyse existentielle de Biswanger qui parle de relation d'Amour inconditionnel pour les patients.Cette qualité de relation permet un espace de rencontre d'être à être.
  • La mise en place d'une relation pédagogique basée sur l’Adaptabilité : Le sophrologue guide les sophronisants vers une autonomie de pratique et adapte les pratiques au groupe avec l'accord des différents membres. Cela permet aux sophronisants d'acquérir une autonomie de pratique. Le transfert des connaissances se fait par l’expérimentation des sophronisants et par l’invitation à adapter.
  • La guidance de la sophrologie vivantielle basée sur la présence du corps : relation pragmatique et indiscutable qui s’appuie sur le vécu corporel. Les sensations amènent aux sentiments. Le corps ne ment pas, c’est la sécurité, la relation ainsi basée sur le vécu corporel permet au sophrologue et aux sophronisants de ne pas se « raconter d’histoire" et d'être dans l'authenticité.
  • La notion de tridimensionalité temporelle : Le sophrologue doit voir le sophronisant avec ses valeurs-telles qu’elles se sont exprimées dans le passé, telles qu’elles s’expriment maintenant,telles qu’elles s’exprimeront demain. Le sophrologue laisse s'exprimer les potentialités, les ressources et les possibilités d’évolution des membres du groupe.
Le sophrologue est là pour faire prendre conscience que tout est possible, que rien n’est figé. 

Les règles de l'alliance sophronique concernant les membres du groupe :
  • Les membres du groupe s'abstiennent de tous jugements, commentaires ou comparaisons sur les autres membres du groupe.
  • Les membres du groupe accueillent les paroles des autres sophronisants en silence, pratiquant une écoute empreinte de respect et de bienveillance.Ainsi chaque membre du groupe pourra oser s'exprimer dans son vécu et sa vérité les plus profonds sans crainte d'être jugé.
  • Seul le sophrologue interviendra et renverra des commentaires ou réflexion, approfondissant la vivance des sophronisant. 
Le cadre et l'alliance sophronique ainsi posés procurent un grand sentiment de sécurité aux membres du groupe, créant un véritable espace pour l'évolution des personnes. Les membres du groupe comprennent alors qu'ils peuvent être authentiquement ce qu'ils sont au sein d'un groupe et cela est décisif dans leur avancée vers le mieux pour lequel ils sont venus.
C'est donc sur le sophrologue et sur sa capacité à faire respecter le cadre et à instaurer et maintenir l'alliance sophronique que repose le développement du groupe et sa sécurité.
Ces compétences propres au sophrologue s'acquièrent durant sa formation.

 anne marie triolle. Ecole de Sophrologie de Marseille